Les Balkans, la genèse d’une idée folle

Quand il s’agit de planifier les vacances, il y a toujours plein d’idées qui fusent parmi notre joyeuse troupe du « club des cinq »*! Cette année, c’est avec Silvère que l’on a commencé la planification, car nous sommes les deux énergumènes à disposer de deux mois de temps libre devant nous.

Deux mois !! Qu’est-ce qu’on peut faire en deux mois ? Un nombre incalculable de choses, mais ce qui nous motive plus que tout, c’est la marche au long cours. Tous les deux en rêvions depuis quelques mois. Repartir sur les chemins, être libre de se laisser porter par ce vent de liberté qui souffle si souvent en randonnée, revenir aux choses essentielles, se nourrir, se laver, dormir… A nous les longs kilomètres où l’on refait le monde, où l’on débat, où l’on se retrouve aussi pour méditer, se projeter, au rythme des pas et du planté de bâton !

Marcher, d’accord, mais où ? Un flot de destinations vient submerger nos esprits excités par l’idée d’un long périple. L’Espagne, la Grèce, le Portugal, ou si on traversait l’Atlantique ? Comment rencontrer des gens, vivre des expériences inédites ? Quoi qu’il arrive, un point nous met d’accord : ce sera au soleil.

Où est-ce qu’on peut trouver du soleil ? En Espagne évidemment ! Fort de son expérience d’accompagnateur pour jeunes en Andalousie, Silvère m’avait vanté les mérites des caminos espagnols, en particulier ceux qui mènent à Saint Jacques de Compostelle : de nombreuses rencontres, du soleil, des tapas, des paysages magnifiques, le tout bercé par la langue espagnole ! L’idée est tellement bien vendue que je saute à pieds joints dans le projet. Yann, membre du Club des Cinq, nous annonce qu’il veut faire partie de l’aventure pendant un mois, c’est une chouette nouvelle, la promesse de supers moments à partager !

On se met donc à prospecter, se renseigner sur les chemins qui nous plairaient… Séville – Saint Jacques, oui, mais trop chaud à cette période de l’année. Valence – Saint Jacques, même problème. Barcelone – Saint Jacques, oui, super, en plus, ça permet de faire un peu de montagne (j’en meurs d’envie) et de la mer puisque l’idée est de suivre l’Atlantique, nous apportant un peu de fraîcheur en période estivale. En plus, la Galice, visiblement, c’est vraiment une région à découvrir, une Bretagne espagnole.

Comme très souvent, si le projet est plus ou moins arrêté, nos esprits continuent néanmoins de chercher d’autres idées, encore meilleures. Il suffira d’une grande et belle randonnée entre copains, autour du Mont Dikti en Crète pour tout chambouler, remettre les compteurs à zéro et relancer la machine à fantasmes. Au cours de l’ascension, voilà que l’idée du camino espagnol vole en éclats ! C’est vrai, après tout, l’Espagne, on connaît déjà un peu la culture, c’est un pays que l’on a déjà un peu sillonné, Silvère d’autant plus avec ses longs nomadismes aux côtés de ses jeunes… La langue, il sera toujours temps de la perfectionner plus tard. Les rencontres, peu importe où nous irons, nous en ferons. Le dépaysement, on peut le trouver sur plein d’autres territoires. Bref, oubliée l’Espagne, on file ailleurs !

Au détour d’un col qui nous offre une vue plongeante sur le plateau crétois du Lassithi, Silvère lance : « Et l’Albanie, tous ces coins, ça ne te tenterait pas ? ». Ma réaction, spontanée : [silence], puis « bof ». Mais les arguments de Silvère vont me convaincre : une région d’Europe qu’aucun de nous ne connaît, des paysages qui ont toujours excité la curiosité vus d’avion, des montagnes, la mer, le côté terra incognita et la langue qui pour le coup, nous est totalement étrangère. Le mot « voyage » prend donc tout son sens avec ce projet. J’adhère.

*(Merci à Enid Blyton pour ce nom qu’on a très vite adopté, même s’il n’y a pas de chien parmi les cinq)

Carte-des-Balkans_1_0senat.fr

Florence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s