Du partage et des échanges

Le départ approche à grands pas, il est donc temps pour moi d’expliquer les quelques impératifs que nous nous sommes fixés pour cette belle aventure.

Notre premier objectif est d’aller à la rencontre des Balkans dans leur ensemble, tant au niveau géographique que culturel. L’idée est vraiment d’apprendre à connaître ce bout d’Europe dont personne ne parle ou presque. Pour ce faire, rien de tel que d’aller à la rencontre de ses habitants, plus à même de nous parler d’eux et de leur pays, et de prendre le temps d’échanger avec eux. Nous partons donc avec l’envie de communiquer un maximum avec les gens, c’est pour cette raison que dans notre sac, on rangera soigneusement des guides de conversations avec un petit lexique pour appréhender la culture locale.

D’autre part, le mode d’hébergement que nous choisissons sera résolument tourné vers les gens qui vivent dans les territoires traversés. Nous souhaitons, autant que faire se peut, être accueilli chez l’habitant. Bien sûr, nous partons avec une tente dans le sac à dos, au cas où nous ne trouvions pas de village ou pas de famille pour nous accueillir. Pour nous, rencontrer une culture, c’est prendre le temps d’une discussion, partager un mode de vie l’espace de quelques heures, et la soirée est un moment privilégié pour cela. Le partage est résolument une valeur-clé de cette aventure.

Nous allons également mettre en œuvre nos talents, si modestes soient-ils, pour garder à l’esprit cette notion d’échange. Comme il y a un artiste parmi nous, nous avons eu l’idée de réaliser une série de portraits des personnes que nous croiserons sur notre route : les hommes et les femmes qui nous auront aidés, hébergés, transportés, avec qui nous aurons partagé de bons moments, de belles discussions. Silvère sera le photographe, avec pour seule contrainte, l’obligation de transmettre dès notre retour, une copie des clichés réalisés.

De mon côté, je partagerai cette aventure à travers l’écriture d’un carnet de route, qui sera transmis sur ce blog, dès que la technologie sur place le permettra. Des souvenirs pour nous, un récit pour vous, c’est une façon de partager au mieux, et presque en direct, l’épopée que nous allons vivre. Dans mon sac à dos, je glisserai donc un carnet dont les pages seront noircies de nos impressions, nos surprises, nos péripéties, le récit de notre quotidien.

Si nous gardons en tête ces idées de partage de la culture locale et d’échange, alors nous aurons réussi notre voyage !

Florence.

goran-bregovic-3Goran Bregovic – justfocus.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s