Srećan put ! (Bonne route !)

P7200116 (FILEminimizer)(Photo Toto Caribo)

Samedi 20 juillet, 16h30, nous passons la frontière du Monténégro à pied, sous le regard curieux des automobilistes qui patientent, moteurs éteints, que les douaniers visent leurs passeports. Des Monténégrins, des Croates, des Bosniaques, des Serbes, des Slovènes, des Suisses, des Allemands, s’agglutinent de part et d’autre des barrières.

Nous, nous entrons maintenant dans le vif du sujet. Nous passons la zone de no man’s land où tous les magasins duty free sans exception tombent en ruine : plafonds qui s’effondrent, vitres brisées, mobilier effondré, on s’en approche prudemment, on a peur que des morceaux de bâtiment nous tombent sur la tête ou d’y trouver des mines. Vision un peu effrayante qui cesse dès lors que nous passons la 2nde barrière douanière.

Nous découvrons les bouches de Kotor avec les Italiens qui nous ont pris en stop. En cette fin de journée, les montagnes tombent dans la mer bleue pétrole où se lovent des petits villages de tuiles rouges.

P7210134 (FILEminimizer)(Photo Toto Caribo)

De Kotor partira notre aventure. Dernière ville touristique que nous prendrons le temps de visiter le lendemain, avant de nous enfoncer dans le Monténégro des campagnes. Nous avions laissé nos sacs à dos dans l’auberge de jeunesse où nous avons dormi la veille, pour plus de confort pour arpenter la vieille ville (stari grad).

P7210136 (FILEminimizer)(Photo Fliflounette)

280 m au-dessus de la ville s’élève une église puis la forteresse Saint Jean que nous atteignons grâce à un nombre incalculable de marches taillées dans la pierre. De là haut, une vue panoramique du fjord s’offre à nous. La forme triangulaire de la vieille ville fortifiée se détache du bleu vert de la mer, tandis que la muraille qui court dans la montagne autour dévoile le passé défensif de la cité. La ville et ses fortifications sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

P7210158 (FILEminimizer)(Photo Toto Caribo)

La visite se fait le matin pour éviter la chaleur. On enchaine sur une baignade dans le fjord et ses eaux pas assez fraiches à mon goût. On récupère nos sacs à l’auberge puis on file au supermarché le plus proche pour des courses de ravitaillement pour les repas à venir. Sacs à dos bouclés, 3L d’eau, lacets bien serrés, nous nous élevons progressivement au-dessus de la ville par un chemin en lacets, bordé de pierres taillées. Ce soir, nous dormirons en montagne !

P7210217 (FILEminimizer)(Photo Toto Caribo)

Florence.

Publicités

3 réflexions sur “Srećan put ! (Bonne route !)

  1. coucou flo, je suis avec interêt votre périple qui me fait voyager moi aussi , super les photos.
    Bisou, maguelone.

  2. Whaouu cette montée, je comprend mieux pourquoi vous aviez besoin d’un minimum de prépa avant le grand départ !!! Courage !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s