Serpents, jambon et sardines

Première nuit en tente dans la montagne et ça y est, nous retrouvons les sensations de liberté propre aux voyageurs en sac à dos. Nos seules contraintes désormais sont celles liées à nos besoins essentiels :

–          trouver de quoi s’approvisionner en eau et en nourriture, suffisamment régulièrement pour ne pas avoir trop de poids à rajouter sur le dos.

–          trouver des points d’eau, potable ou non, pour nous permettre de nous laver après nos longues journées de marche.

–          trouver un endroit suffisamment plat pour planter la tente le soir.

Manger, boire, se laver, et dormir. Le reste n’est que plaisir ! C’est dans cet esprit que nous entrons dans le Monténégro des campagnes, prompts aux découvertes, à la contemplation, aux rencontres et à l’effort physique.

P7230273 (FILEminimizer)

(Photo Toto Caribo)

Notre objectif, rallier le parc national du Durmitor, réputé pour ses sommets et les gorges de la rivière Tara, en passant par les sommets du Lovćen. À nous les dénivelés, les sentiers de cailloux et les kilomètres parcourus avec notre maison sur le dos.

Une fois gravi le sommet du Jezerski vrh (1657m) où trône le massif mausolée de Petar II Petrovic Njegos, un poète philosophe, on redescend vers un village, Njegusi, pour approcher enfin le Monténégro rural. Au détour d’une jolie ferme bucolique, on débouche sur la route principale du village…au milieu d’un groupe de touristes américains fraichement débarqués de leur bus, en train de choisir cartes postales et autres souvenirs parmi les cabanes de bois alignées… C’est raté pour l’authenticité.

P7220271 (FILEminimizer)(Photo Toto Caribo)

Nous suivrons la « route du jambon et du fromage » (Staza pršute i sir) pour s’enfoncer un peu plus dans les campagnes. On arrête notre journée de marche à hauteur d’une taverne de montagne, où on nous proposera… du jambon et du fromage. Le terrain attenant appartient à un phobique des serpents qui nous déconseille vivement d’y planter la tente. Deuxième conseil de ce type depuis notre vadrouille en montagne. Que nenni, herbe non tondue, plus qu’un refuge à serpents sera surtout un excellent matelas naturel pour la nuit ! Les sanitaires sont à notre disposition, on est reçus comme des rois.

P7220268 (FILEminimizer)(Photo Toto Caribo)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s