Durmitor, pour des mollets en or

Depuis Nikšić, trois belles expériences d’autostop vont nous permettre de rejoindre le parc national du Durmitor. Grâce à Petko, Dragan et Milovan, dont on a dressé les portraits précédemment, nous rejoignons Žabljak le 24 juillet en fin de journée.

P7240351 (FILEminimizer)

Petko et sa nièce

P7240356 (FILEminimizer)

Dragan et ses amis

P7240363 (FILEminimizer)

Milovan

Malgré notre incapacité à communiquer, Milovan joue subtilement son rôle de guide en nous proposant de boire un verre dans un café offrant une vue panoramique sur le massif du Durmitor.

Sorti de nulle part, ce massif de 30 000 hectares regroupe quelques sommets de plus de 2000m qui percent littéralement un grand plateau de prairies alpines. Encore parsemé de névés accrochés aux versants, cet ensemble de montagnes offre un terrain de jeu très excitant pour les amateurs de dénivelé !

Žabljak est la ville qui marque l’entrée du parc, à proximité des stations de ski aux équipements rouillés et des sentiers de randonnée. Véritable ville à l’architecture montagnarde avec ses chalets en bois, ses complexes hôteliers dont certains auraient pu servir de décor pour le film de Kubrick, Shining. Žabljak et ses touristes amateurs de rando, vtt, rafting et de vacances au vert. On y trouve également de nombreux cafés où s’entassent les touristes mais aussi la clientèle locale, des restaurants qui proposent chaque soir des concerts de chanteurs assis qui s’accompagnent au synthétiseur. À ne rater sous aucun prétexte !

Nous y avons dégoté un café-pizzeria branchouille mais à la clientèle mixée entre touristes et jeunes locaux. Ce sera notre cantine le soir après nos journées de marche. Cela nous permettra de rajouter 4km à pied à notre compteur et de déculpabiliser la consommation de pizzas. Tout compte ! 🙂

Notre camping se situe à 2km du centre ville, à 1400m d’altitude. 3€ la nuit en tente, face aux montagnes, vue imprenable. Accueil très chaleureux de Nikovac et de sa famille. Le jeune homme d’à peine 20 ans au bandana vert vissé sur la tête nous invite à venir boire du schnaps sitôt notre campement installé.
Un bâtiment dédié au sanitaires et au coin cuisine, de grandes tables disposées à proximité d’une zone réservée au traditionnel feu de camp du soir, la maison de Nikovac et sa famille au centre et des zones pour les tentes avec tables et bancs en bois, le lieu est minimaliste mais tellement convivial et chaleureux !
La première soirée sera passée au milieu de jeunes Allemands type punk assis autour d’une table ronde picolant un tas de bières. À côté de nous, des jeunes des pays de l’Est roulent des joints en écoutant de la musique de rave. Ambiance un peu glauque.

P7290563 (FILEminimizer)

Heureusement, les soirs d’après seront plus sympathiques. Et puis on est venus dans ce parc pour la montagne et l’effort physique qui va nous préparer les mollets pour la suite !

P7290558 (FILEminimizer)

Florence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s