Bienvenue au Far West, à l’est

C’est le 4 août que Podgorica nous attend car le lendemain, la troupe des aventuriers s’agrandit avec l’arrivée de Yann ! Pour rejoindre la capitale, nous décidons d’user nos chaussures à l’écart des grands axes pour nous immerger au cœur de la campagne monténégrine. Forts de nos belles expériences autour de Nikšić, nous voulons nous enfoncer non loin de la frontière avec la Kosovo. Bienvenue au Far West !

Tout prête à penser que la région au sud de Kolašin est un petit paradis de nature : la vallée de la rivière Tara devient de plus en plus étroite et serpente au milieu de petites montagnes couvertes de forêt de hêtres. Les maisons sont petites, mignonnes, parfois en bois. Et pourtant…

Lorsque nous marchons dans cette campagne, on a l’impression de pénétrer dans une zone de non-droit, oubliée du reste du pays, où seuls les camions transportant du bois et quelques voitures sans plaques d’immatriculation rythment la vallée. Les chauffeurs s’arrêtent dans les rares petits villages offrant un café-bar. Un monde d’hommes où l’alcool remplace l’eau. Raki et bières se succèdent sans cesse jusqu’au moment où il faut reprendre la route, une route sinueuse que l’on ne prendra pas à plus de 30 km/h !

Les femmes sont rares dans cette campagne. Tenancières de cafés-bars ou de kiosques offrant confiseries, bières locales et autre bric à brac, elles sont le centre du village, avec ce que cela implique. Dans un café, le décolleté généreux d’une serveuse est laissé à l’appétit des 3 hommes dont elle partage le repas. Des regards lubriques de clients transporteurs de bois rendent l’atmosphère particulièrement glauque, déjà rendue lourde par une conversation interminable avec un homme ivre qui nous explique tout un tas de choses en serbe mais dont le contenu reste un mystère. Nous retiendrons seulement qu’il est Bosniaque, musulman, et surtout pas Turc ! Même si nous lui avons expliqué que Silvère et moi étions mariés, il a eu la lucidité de nous demander où étaient nos alliances. Sans doute pas dupe, il me met régulièrement la main sur les genoux. Une impression de déjà vu avec mon militaire deux jours auparavant, pas agréable du tout !

Cette ambiance particulière se poursuit jusqu’au moment de demander notre chemin lorsque l’homme auquel on s’adresse nous ordonne littéralement de nous asseoir pour regarder ensemble la carte. Son autoritarisme nous met en rogne. Nous regardons ensuite la carte mais il reçoit un coup de téléphone. Il nous redonne la carte rapidement comme pour se débarrasser, on quitte les lieux prestement avec l’envie de lui cogner le nez !

Heureusement, deux belles expériences d’autostop rattrapent cette journée et nous permettent de fuir cette zone de non-droit pour gagner la capitale. Deux transporteurs de bois vont faire preuve d’une grande générosité à notre égard. Dragan, un vieil homme ressemblant à un Romain tiré des albums d’Astérix nous véhiculera dans un paysage ressemblant aux Grands Causses du sud de la France. Il nous présente la maison où il a grandit puis celle où il vit actuellement, veillant à nous montrer avec précision les limites de son terrain. Nous nous arrêtons boire une bière, Coca Cola pour lui, ce sont des connaissances aux allures de gueules cassées qui payent la note, sans doute épatés par le périple que nous faisons. Il repart avec deux passagers qui n’ont pas les yeux en face des trous !

P8040787 (FILEminimizer)

Dragan et ses copains gueules cassées
Photo Toto Caribo

Vient ensuite Davor, la trentaine, qui nous récupère à Klopot, un hameau perdu en pleine terre aride, surplombant de belles gorges. Le soleil tape très fort ici, d’autant que nous descendons en plaine. Sans dépasser les 30 km/h, son air bon vivant nous accompagne jusqu’à la capitale où il met un point d’honneur à nous déposer en centre ville. Le récit de notre projet à pied lui faire dire qu’on est complètement fous et que lui, c’est sûr, il ne ferait jamais ça !

Grâce à nos pilotes de camions orange puis gris, on arrive vivants à Podgorica, dans une chaleur étouffante, après avoir traversé un vrai monde parallèle…

P8040811 (FILEminimizer)

Davor et Silvère
Photo Fliflounette

P8040806 (FILEminimizer)

Gorges autour de Podgorica
Photo Toto Caribo

Florence

Publicités

3 réflexions sur “Bienvenue au Far West, à l’est

  1. Super tout ça les aventuriers !!! Il y a aussi un viaduc là-bas lol !!! Bonne route et vivement des nouvelles toutes fraiches !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s