Autostop – épisode 2

Ca ne me viendrait pas en tête de faire du stop. Et encore moins le faire au Monténégro ou en Albanie… Et pourtant, depuis une semaine, je suis accro. Explications:

Moyen de transport chic et choc, pas cher, ca permet de rencontrer plein de monde, souvent révélateur de la situation du pays.

Pour l’instant les gens qui nous ont pris sont tous des hommes, parlant souvent anglais, car bien souvent expatriés. Grèce, Italie, mais souvent en Angleterre, où ils sont artisans (charpentiers, maçons), chefs de petites entreprises, ou simplement employés.
Et ils ne quittent pas leur cher pays de bon cœur, mais bien souvent avec regret. Ils voient cet exode comme l’unique porte de salut.

La population semble assez désabusée, plus de foi en l’avenir du pays, qui est corrompu jusqu’à la moelle, et menée par des politiciens véreux. Un exemple, un patron de restaurant dans le quartier branché de Tirana nous raconte qu’il ramenait au pays une machine expresso d’Angleterre. En passant la frontière du Monténégro à l’Albanie, le douanier lui  demande:
« c’est quoi ça ? »,
« ah, une machine à expresso. A non, c’est interdit ici ».
Boom, un petit  billet dans la poche et ça passe. Idem pour rentrer en Albanie.

Alors si c’est le cas aux postes frontières, imaginez ce qui se passe en politique. Et comme l’a dit Sokol, un homme qui prépare son départ en Angleterre pour l’année prochaine « en Albanie, je ne peux pas faire de politique, je ne suis pas assez riche, je ne pourrais payer/corrompre personne ». Donc sans richesse, pas moyen d’acheter les votes, les faveurs de la populace…. La politique semble un cercle vicieux sans porte de sortie. Donc les élections parlementaires en septembre, dont on voit les affiches partout dans le pays, ne laissent augurer rien de bon…

Sokol continue: « On a la démocratie depuis 20 ans, et on a toujours pas d’eau, d’électricité et de routes potables » Le seul moyen de s’en sortir semble de quitter le pays; message bien compris par les albanais: 3 millions d’albanais vivent à l’étranger et ne rentrent au pays que pendant les vacances.

P8111103 (FILEminimizer)

Sokol et son père, au site antique de Byllis (Albanie), visite proposée spontanément par Sokol lorsqu’il nous a pris en stop.

La liste des plaintes est longue, souvent identique de voitures en voitures : corruption, coupures d’électricité incessantes, qualité des eaux déplorable, ressources naturelles (pétrole, gaz) du pays exploitées par des compagnies étrangères (et dont la population ne profite pas) et ne parlons pas des routes du pays.
Des nids de poules par centaines de milliers, des routes effondrées par l’érosion, des nationales pas finies, des grosses cordes qui servent de ralentisseurs, et la majorité des routes qui datent de plus de 40 ans, construites sous la dictature Enver Hoxha. Ce qui explique les grosses voitures albanaises que l’on voyait partout, Mercedes, énormes 4*4,  BMW rutilantes… ce qu’on prenait au début pour du snobisme est en fait du bon sens ! Exit les Fiat Panda et les Twingo, elles ne résisteraient pas deux semaines à la qualité des routes albanaises

Les albanais sont un peuple qui semble désabusé, avec peu ou pas de confiance dans la politique et qui ont des gros doutes quant à l’ avenir du pays.

Sur une note plus gaie, le stop nous a aussi permis de découvrir un pan important de la culture du pays: LA MUSIQUE !!!! Et quelle musique. Souvent à fond dans les voitures, les cafés et les bars…. c’est toujours 100% local (à savoir uniquement musique albanaise) et on a souvent l’impression de prendre une machine à remonter le temps. C’est l’équivalent de la dance des années 90, celle des blondes peroxydées et des boys-bands huilés, mais version Albanie. Donc des boom boom par milliers, des paroles incompréhensibles et des mélodies (parfois)  douteuses.

Voici notre préférée, véritable hymne du séjour, qui rythme nos pas dans les montagnes albanaises :

Yann

Publicités

Une réflexion sur “Autostop – épisode 2

  1. Bonsoir la grande…
    Il semble que ton séjour se passe à merveille…Ta maman, et moi-même, te suivons au jour le jour, et nous imprimons chaque nouvel article…De quoi se cultiver sur les pays que tu visites. Tout va bien à Angers,il fait soleil,mais beaucoup moins chaud que dans les pays que tu traverses.
    Profites intensément de ces instants privilégiés.
    Bonne route et bon vent.
    Bises.
    Daniel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s