Les Balkans ou la Polyglottie

Depuis notre arrivée à Dubrovnik le 19 juillet dernier, jongler avec les langues est devenu un sport quotidien, peu importe le pays que nous traversons.

La communication dans tous les sens

Tout d’abord, il y a les langues officielles des territoires que nous arpentons et dont nous devons rapidement apprendre les rudiments, à la fois pour se familiariser avec la lecture et donc la prononciation, mais aussi et surtout, pouvoir réellement communiquer avec les formules élémentaires.

En Croatie et au Monténégro, on parle le serbe, avec quelques nuances selon les régions. Nous avions donc dans nos bagages, un petit guide de conversation en serbe. Nous en avions un également pour l’Albanie, dont la langue change du tout au tout avec le serbe. En Macédoine et en Bulgarie, le bulgare sera notre langue, proche du serbe mais avec d’importantes différences dans la grammaire et dans le vocabulaire. Surtout, dans ces deux pays, l’alphabet passe au cyrillique… Un vrai casse-tête ! En Turquie, ce sera à nouveau l’occasion de découvrir une autre langue.

langues2

Tintin et le Temple du Soleil

En plus de ces langues officielles, il y a les langues de communication véritable, celles qui permettent d’approfondir la discussion lorsque notre maîtrise de la langue officielle devient limitée. Ainsi, au cours du voyage, on a majoritairement parlé anglais, mais aussi français, italien, allemand, espagnol et même grec ! Des langues que l’on a appris au cours de précédentes expériences à l’étranger ou que l’on avait étudiées à l’école et qui servent pour la première fois ici (l’allemand et l’italien pour moi). C’est gratifiant de voir que toute l’expérience linguistique accumulée nous permet d’avoir de vraies conversations avec les gens sur place.
Evidemment, le langage gestuel est partie prenante de la communication quand, après avoir essayé tout le vocabulaire polyglotte, on n’arrive toujours pas à se faire comprendre. Ainsi, Yann s’est retrouvé à mimer un poisson en collant ses mains sur ses oreilles associées à un mouvement de bouche caractéristique…mise en scène qui lui a permis d’obtenir ce qu’il voulait : une boîte de thon !

Les langues-réflexe

À notre arrivée dans les Balkans, on a vécu un étrange phénomène de « langue réflexe » qui a duré plus d’une semaine. Quand les gens s’adressaient à nous, spontanément nous répondions en espagnol alors qu’évidemment, rien ne nous invitait à le faire. Silvère ayant vécu 15 mois en Espagne dernièrement et de mon côté, mes virées barcelonaises ont sans doute instauré inconsciemment une façon type de répondre à l’étranger. C’était alors une pluie de « si », « gracias », « hola » des « y » à tout va !

Après nos 15 jours passés au Monténégro, lorsque nous sommes arrivés en Albanie, c’est le serbe qui était devenu la langue-réflexe. Malgré nos neuf jours de séjour en Albanie, nous avons eu beaucoup de mal à nous habituer à la langue, complètement différente de ce qu’on avait connu jusque là.

Maintenant que nous sommes en Macédoine, la langue se rapproche tellement du serbe que pour les formules élémentaires, c’est un jeu d’enfants. Notre défi maintenant, se familiariser avec l’alphabet cyrillique qui n’est pas systématiquement traduit en alphabet latin. Heureusement, les séjours multiples en Grèce ont permis d’apprendre quelques lettres de cet alphabet si particulier, mais il reste encore du travail pour tous les nouveaux signes ! Ça va chauffer dans nos caboches !

Toute cette gymnastique quotidienne est extrêmement stimulante intellectuellement et même si parfois on s’emmêle les pinceaux, l’impression d’être un citoyen du monde est tout simplement euphorisante.

Florence

Babel

« La Tour de Babel » (1604), par Abel Grimmer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s