L’arnaque du cireur de chaussures

Si vous avez la chance d’aller passer quelques jours à Istanbul, prenez le temps de lire ce qui suit, cela vous évitera sans doute quelques désagréments. Nous sommes gentiment tombés dans le panneau, juste pour pouvoir vous raconter ensuite (si si !).

Le mode opératoire de cette arnaque est formidablement bien pensé, il allie agilité et psychologie de la compassion pour vous soutirer quelques deniers. Voici comment nous nous sommes fait avoir.

1. La chute

Nous déambulions tranquillement dans la rue lorsqu’un homme, son matériel pour cirer les chaussures en bandoulière, traverse la rue et poursuit sa marche devant nous. Tout à coup, sa brosse tombe par terre. Polis, nous la ramassons et nous rattrapons le cireur qui ne semble s’être aperçu de rien.

2. On est copains !

En remerciement, l’homme nous sert la main en nous demandant d’où nous venons. La France ? Un très bon ami à lui vit à Paris actuellement ! Il est heureux de rencontrer des Français, il nous montre un détail de son équipement, une petite plaque dorée gravée « Paris » fixée sur le repose-pied.

Quelques minutes plus tard, l’homme s’assied, prêt à bichonner nos chaussures…de randonnée, sur lesquelles il faut chercher longtemps avant de trouver une pièce de cuir. On refuse fermement car il n’y a rien à astiquer sur nos chaussures et en plus, l’idée de se faire cirer les pieds nous gêne terriblement.

L’homme insiste. Il continue de nous parler de la France, de son supposé ami parisien, il souhaite s’occuper de nos chaussures parce que nous sommes ses nouveaux amis français. Et à ce titre, on bénéficie de la gratuité. Ce n’est pas l’argument qui nous fait céder mais plutôt son insistance incroyable, mais sympathique.

4. La réalité est dure

Extrêmement mal à l’aise de par notre position physique de supériorité, au bord d’une avenue, qui plus est, très passante, nous discutons néanmoins avec le cireur. Il a deux garçons et son activité ne lui rapporte pas grand-chose. Il a du mal à joindre les deux bouts.

La tâche terminée, l’homme nous demande 8 livres turques, même s’il avait annoncé que ça serait gratuit. De toutes façons, on comptait bien lui donner quelque chose. Silvère sort son portefeuille qu’il ouvre devant lui pour chercher l’appoint.

5. David Copperfield

L’homme se permet de fouiner dans le portefeuille, sa baguette tombe et hop, c’est un billet 100 TRY (près de 40€) qui disparaît dans sa poche droite ! À peine 3 secondes ont suffi. Mais nous avons vu le vol du billet. Nous protestons et de sa poche gauche, l’homme sort un billet de 10 TRY, comme si c’était celui-ci qu’il venait de nous prendre !

Voyant que l’on commence à perdre patience, le cireur-arnaqueur nous rend le billet de 100 TRY, ça risque de mal tourner pour lui. Silvère lui laisse néanmoins 6 TRY en lui faisant bien comprendre que c’est déjà pas mal vu sa malhonnêteté !

Un touriste averti en vaut deux !

Cet incident a terni notre balade, mais désormais, nous sommes avertis. Le même type de scène s’est produit devant nous, sur le pont de Galata, l’un des plus touristiques de la ville. Par contre, pas de chance pour celui qui voulait tenter l’arnaque, les personnes qui ont ramené la brosse portaient des sandales très ajourées, 2 lanières à cirer en tout et pour tout… Le plan a été étouffée dans l’œuf !

Moralité, méfiez-vous des chutes de brosses à cirer les chaussures !

Florence

P9110174 (FILEminimizer)

Fin de journée sur le Bosphore
Photo Toto Caribo

Publicités

2 réflexions sur “L’arnaque du cireur de chaussures

  1. Un voyageur averti en vaut deux en effet. Pas toujours évident de déjouer les arnaques. On se dit, une fois aguerri au voyage, qu’on ne se fera plus avoir, et bien si, quelquefois, c’est immanquable 😦

    • Eh oui ! Ce sont les petits agacements liés au voyage et rares sont ceux qui y échappent ! D’où l’importance d’en parler pour informer les futurs voyageurs et ainsi éviter les déconvenues !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s