Mes conseils pour le « camino portugués »

S’engager sur un chemin de Saint Jacques de Compostelle, pendant plus d’une semaine, c’est déjà faire une randonnée au long cours, avec les exigences que cela implique. Avec l’expérience toute récente de ma pérégrination, je vous propose quelques conseils pour profiter au mieux du chemin. Bien entendu, je ne rappelle pas les éléments essentiels à toute randonnée, de protection, d’alimentation, je préfère me concentrer sur les spécificités liées au chemin de Compostelle, et en particulier celui du Portugal.

  

Un sac bien préparé = plaisir assuré !

Un sac bien préparé = plaisir assuré !

Matériel

– Un sac à dos léger pour profiter pleinement. Prenez le minimum, d’autant que sur le chemin, vous trouverez de tout, tout le temps. Lavez vos vêtements en fin d’étape et limitez ainsi vos tenues de rechange. Un sac de couchage léger convient largement si vous planifiez de faire le chemin en été et ne dormir qu’en dur. Soyez légers !

– Chaussures : des semelles pas trop dures. Il faut savoir que les étapes du chemin portugais, notamment avant Porto sont très généreuses en asphalte, et donc particulièrement éprouvantes pour nos articulations. Avec des chaussures type montagne, vous aurez une semelle robuste mais peu souple, ce qui peu vous causer quelques douleurs supplémentaires.

L’autre paramètre à prendre en compte pour le choix de vos chaussures pour le chemin, c’est le poids de votre sac à dos. En effet, si celui-ci approche les 10kg, la semelle doit être relativement résistante et dotée d’un bon amorti capable de tenir la route sur de longues distances consécutives. L’amorti des chaussures de course à pied aurait tendance à vite s’affaisser avec le cumul des étapes, c’est pourquoi je les déconseillerais dans ce cas de figure.

Avec un sac qui peut être jusqu’à deux fois plus léger, de bonnes chaussures de marche à semelle souple ou de course à pied de bonne qualité type trail par exemple, peuvent suffire.

Si vous avez les chevilles fragiles, privilégiez les chaussures montantes qui protégeront vos articulations.

Optez pour l’imperméabilité de vos chaussures car la région que vous traversez est soumise à l’influence océanique (vous remarquerez, c’est bien vert, même en été !). Faire 30km sous la pluie peut vite devenir un calvaire pour vos pieds humides !

Enfin, dernier conseil, ne commencez pas votre camino avec une paire de chaussures neuves, le meilleur moyen de voir fleurir les ampoules ! Usez les avant, façonnez les pour vos pieds, en faisant par exemple une petite cinquantaine de kilomètres avec avant votre départ.

– Prenez un drap en guise de protection entre vous et le matelas qui accueille de nombreux pèlerins chaque année. Notamment dans les hébergements gratuits ou qui sollicitent une donation (pompiers volontaires, maison paroissiale, on les remercie chaleureusement) les matelas peuvent être rudimentaires et ne sont pas de la première fraicheur.

– Emportez des claquettes ou des sandales légères pour mettre vos pieds au repos une fois l’étape terminée. De plus, vous pouvez utiliser cette paire pour aller sous la douche pour éviter de patauger dans toutes sortes de capillarités !

Bouchons d’oreilles : si vous êtes sensible au bruit, prenez une paire de bouchons avec vous : ronfleurs, réveils matinaux (voire très matinaux) des autres pèlerins, fêtes de village (en été, vous avez de grandes chances d’en croiser) seront monnaie courante. Préservez vos nerfs et votre sommeil !

– N’oubliez pas de prendre votre maillot de bain car vous croiserez de nombreuses rivières et sur certaines étapes, vous serez tellement proches de la mer que vous ne résisterez pas à l’appel de la plage !

 

 

Hygiène de vie

– La sieste. On ne dort pas beaucoup sur un camino. D’une part parce qu’on se lève souvent tôt pour éviter la chaleur des journées d’été et aussi pour trouver un hébergement sur les portions plus fréquentées (à partir de Tui dans notre cas). D’autre part si vous êtes comme moi, que vous aimez papoter sous les étoiles en sirotant une bière locale, vous ne vous coucherez pas tôt. Ainsi, la sieste en fin d’étape est un bon moyen de palier au manque de sommeil.

– Les étirements : ils vous aideront à récupérer de l’étape du jour. Étirez les membres inférieurs mais pensez aussi à votre dos qui porte votre sac chaque jour. Voici par exemple des exercices simples à exécuter.

Mangez quand vous avez faim. Inutile de pousser le corps dans ses retranchements car il est déjà très sollicité par l’effort d’endurance. Votre pas sera d’autant plus efficace et agréable si vous évitez à votre estomac torsions et contorsions !

Hydratez-vous ! Buvez de l’eau régulièrement pendant et après l’étape, cela facilitera votre récupération ! Dur de résister à la Super Bock ou à l’Estrella Galicia ? Profitez avec modération et alternez eau et bière ! 🙂

 

Culture

Un peu de lecture concernant le chemin qui rejoint Compostelle vous mettra dans l’ambiance. Que vous soyez religieux ou non, vous marcherez dans les pas de milliers d’autres pèlerins qui, depuis le 9e siècle, entreprennent le voyage à Santiago pour rendre hommage au célèbre apôtre. Ce chemin que vous ferez n’est pas anodin, dans tous les sens du terme.

– Glissez dans votre sac à dos un petit guide de conversation portugais. Il peut être extrêmement frustrant de ne pas pouvoir communiquer avec des gens qui vous réservent un accueil si chaleureux. De plus, en cas de pépin, ça peut toujours servir !

– Un petit carnet pour noter vos réflexions, des infos à retenir et surtout, les contacts de vos nouveaux amis pèlerins !

Bom caminho !

P1070189 (FILEminimizer)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s