Marta, la Catalogne en héritage

[ Para leer en castellano : haz clic aquí! ] 

Installée à Barcelone depuis un peu plus d’un an, mon projet est de réaliser des portraits de Barcelonais pour présenter la ville à travers le regard de ses habitants, de ceux qui la vivent au quotidien. J’ai voulu commencer avec Marta.Photo1

Marta a été ma professeur d’espagnol lorsque j’ai décidé de prendre des cours intensifs pour accélérer mon intégration. Un jour, en classe, suite à une actualité, nous avons abordé le thème de l’indépendance de la Catalogne. La manière dont elle nous a parlé de son histoire familiale et les raisons de son indépendantisme m’a touchée, car c’est son cœur qui parlait. Comme une évidence, j’ai voulu partager son histoire. Lire la suite

Publicités

J’ai les cheveux courts.

Un an messieurs-dames, un an ! C’est bien, mais un an que quoi ?

Eh bien cela fait maintenant un an que je croise des regards surpris, inquisiteurs, ahuris, inquiets, en coin, ébahis, interloqués, suspicieux, fixes, qui dévisagent, médusés, francs, hébétés, interrogateurs, pétrifiés, qui scrutent, étonnés, abasourdis, éberlués, stupéfaits, décontenancés, … (ça y est, j’ai terminé le dictionnaire des synonymes). Tous ces regards surpris, étonnés, fixes, stupéfaits…viennent des hommes comme des femmes, mais j’ai remarqué, surtout des femmes. Lire la suite

L’hébergement sur le chemin portugais

Le chemin portugais jusqu’à Compostelle (chemin Central) ne pose pas de problème particulier en ce qui concerne l’hébergement car il est encore peu fréquenté par rapport aux autres autoroutes que sont par exemple le camino Francès ou le camino del Norte.

On peut néanmoins distinguer trois phases différentes. Lire la suite