L’hébergement sur le chemin portugais

Le chemin portugais jusqu’à Compostelle (chemin Central) ne pose pas de problème particulier en ce qui concerne l’hébergement car il est encore peu fréquenté par rapport aux autres autoroutes que sont par exemple le camino Francès ou le camino del Norte.

On peut néanmoins distinguer trois phases différentes. La première, entre Lisbonne et Porto où l’offre de structures d’accueil pour les pèlerins n’est pas très développée. Par conséquent, ce sont les pompiers volontaires (Bombeiros Voluntarios) qui viennent en soutien en proposant gratuitement un toit pour dormir et un accès aux douches, dans des conditions très basiques. A ce sujet, pensez à prendre avec vous un drap housse (voir Mes Conseils). Ensuite, à partir de Porto jusqu’à Tui, la fréquentation du chemin se fait plus régulière, on trouve alors plus d’auberges publiques et privées. Finalement, entre Tui et Santiago, il y a franchement plus de pèlerins sur le chemin et la course aux places dans les auberges commence…

Il est également important de préciser que les réservations sont impossibles dans les auberges publiques, car cela ne correspond pas forcément à l’esprit du camino. En revanche, si vous voulez jouer la sécurité, vous pourrez réserver dans les établissements privés, à condition d’y mettre le prix (environ deux fois plus cher qu’une auberge publique).

Je vous livre ici l’ensemble des hébergements qui m’ont accueillie sur ce camino, une liste qui vous aidera peut-être à préparer votre pérégrination. Ces hébergements résultent de choix personnels en fonction de mes capacités physiques et il y a beaucoup d’autres manières d’organiser vos propres étapes. Pour ma part, je me suis basée sur le guide El Camino de Santiago en tu mochila, camino portugués, d’Anton Pombo publié par Anaya Touring. Certaines informations de ce guide sont erronées car la situation a parfois évolué. Vous trouverez  les informations mises à jour dans cette liste.

Bom Caminho !

 

Coimbra – Mealhada : 22,93 km

Hébergement : Bombeiros Voluntarios

Conditions : les pèlerins sont hébergés dans le gymnase de la caserne. Au rez-de-chaussée, douches collectives. Hommes et femmes se partageant la même salle de douche, il faut organiser un minimum les passages. A l’étage, lits superposés rudimentaires avec matelas, matelas de mousse (sans housse) à disposition en plus.

_____________________________

Mealhada – Águeda : 25,50 km

Hébergement : Bombeiros Voluntarios

Conditions : Grande caserne qui met à disposition des pèlerins une grande salle-dortoir avec de très nombreux lits superposés et lits simples. Matelas en mousse. Douches hommes et femmes, cabines individuelles, espace avec des lavabos.

P1070159 (FILEminimizer)

_____________________________

Águeda – Albergaria-a-Velha : 16,72 km

Hébergement : Maison paroissiale

Conditions : Se rendre directement au presbytère qui fait l’angle entre la rue Gonçalo Eric et la rue du Dr. José Henriques. Si vous êtes les premiers, on vous remettra les clés de la maison paroissiale, à côté, plus bas. ATTENTION, pas de douches, seulement des toilettes avec lavabos.

P1070186 (FILEminimizer)

_____________________________

Águeda – Lourosa : 42,35 km

Une longue étape. Nous voulions nous arrêter chez les Bombeiros Voluntarios d’Arrifana car notre guide nous indiquait un hébergement possible dans la caserne. Or, une fois sur place, on nous a indiqué que cela n’était pas possible. Comme nous ne voulions pas retourner en arrière à São João de Madeira, nous avons poussé jusqu’à Lourosa.

Hébergement : Bombeiros Voluntarios

Conditions : Un accueil incroyablement chaleureux dans cette caserne qui dispose d’installations très pratiques pour les pèlerins. Douches hommes et femmes, cabines individuelles. Les pèlerins sont logés dans le gymnase de la caserne, sur de grands matelas que les pompiers vous aident à installer. Les draps et couvertures propres sont fournies. Machines à café, boissons, snack, en plus du bar restaurant situé dans la caserne. Incontestablement la meilleure adresse « gratuite » de mon camino !

P1070196 (FILEminimizer)

_____________________________

Lourosa – Porto : 23,32 km

Hébergement : Auberge de Jeunesse privée

A Porto, les Bombeiros Voluntarios ne disposent que de deux lits, ce qui veut dire qu’il vaut mieux trouver un hébergement privé.

_____________________________

Attention, à partir de maintenant, l’hébergement plus que bon marché chez les Bombeiros Voluntarios ne peut plus se faire, on passe désormais aux auberges pour pèlerins.

_____________________________

Porto – São Pedro de Rates : 37,28 km

Hébergement : Auberge de Pèlerins

Nombre de places disponibles : 45

Horaires d’ouverture : 14h – 22h

Tarif[*] : don

Conditions : cuisine, zone de laverie, étendoirs à linge, salon, patio, douches, dortoirs d’une dizaine de personnes, matelas et oreillers. Auberge très agréable et conviviale, de caractère.

_____________________________

São Pedro de Rates – Portela de Tamel : 25,42 km

Hébergement : Auberge Casa da Recoleta

Nombre de places disponibles : 31 réparties en 3 dortoirs.

Horaires d’ouverture : 15h – 21h

Tarif : 5€

Conditions : cuisine, machines à café et boisson, petite épicerie, zone de laverie, cordes à linge, wifi (le pèlerin vit avec son temps J). Auberge très propre, très conviviale, matelas et oreillers de très bonne qualité. Peut-être aurez-vous la chance de dormir le soir de la fête du village, vous serez alors conviés à partager un repas de spécialités locales avec les habitants (le 16 août en 2014).

_____________________________

Portela de Tamel – Ponte de Lima : 24,33 km

Hébergement : Auberge Casa do Arnado

Nombre de places disponibles : 60 places réparties en 3 dortoirs

Horaires d’ouverture : 17h – 22h

Tarif : 5€

ATTENTION : l’auberge ouvre tard, donc si vous voulez y loger, la concurrence sera rude car le nombre de pèlerins a sensiblement augmenté depuis Porto, vous l’aurez remarqué. À vous de trouver la meilleure stratégie pour vous assurer une place. Généralement, des montagnes de sacs à dos se créent aux abords de l’auberge, avec généralement, un ou plusieurs « guetteurs » prêts à se ruer sur la porte quand l’auberge ouvrira.

Conditions : cuisine, wifi, douches collectives, terrasse pour étendre le linge, patio, jardin. Auberge très agréable, très propres, dortoirs en sous-pentes qui donnent un charme au lieu. La terrasse et les balcons offrent une jolie vue sur la ville.

P1070348 (FILEminimizer)

_____________________________

Ponte de Lima – Valença do Minho : 35,40 km

Hébergement : Auberge Santo Teotónio

Nombre de places disponibles : 50

Horaires : 13h – 19h du lundi au vendredi, 16h-22h samedi et dimanche.

Tarif : 5€

ATTENTION : auberge mal signalisée, suivre la direction des Bombeiros Voluntarios.

Conditions : cuisine, salle à manger, salon, zone de laverie, wifi, grands dortoirs avec lits superposés. Drap housse et taie d’oreiller fournis.

P1070363 (FILEminimizer)

_____________________________

Attention, à partir de Tui, la première ville espagnole depuis la portugaise Valença do Minho, comptez sur l’arrivée massive de pèlerins. En effet, Tui se trouve à environ 200km de Santiago… la distance minimale requise pour que le pèlerin puisse obtenir la Compostela, le document remis à tous ceux qui ont effectué le chemin jusqu’à Compostelle.

_____________________________

Valença do Minho – Redondela : 35,20 km

Faute de places dans les auberges de pèlerins publique et privées, nous avons été hébergés dans le gymnase municipal, à même le sol. Possibilité de se doucher (et dormir !) une fois les divers entraînements terminés. Se faire enregistrer auprès du commissariat local (à proximité) et s’acquitter de la somme de 3€ à verser sur le compte de la municipalité via un virement bancaire à effectuer dans les 7 jours.

Sinon, la formule classique pour les pèlerins, c’est :

Hébergement : Auberge Casa da Torre

Nombre de places disponibles : 42 réparties en 2 dortoirs

Horaires : 13h – 22h

Tarif : 5€

Conditions : cuisine, wifi.

_____________________________

Redondela – Pontevedra : 19,86 km

Hébergement : Auberge público

Nombre de places disponibles : 56 réparties en 2 dortoirs

Horaires : 13h – 22h

Tarif : 5€

Conditions : Cuisine (avec très peu de vaisselle en regard de la capacité d’accueil de l’auberge), zone de laverie, cordes à linge, belle salle de repos. Drap housse et taie d’oreiller jetables fournis.

_____________________________

Pontevedra – Caldas de Reis : 21,90 km

Hébergement : Auberge Posada Doña Urraca

Nombre de places disponibles : 36

Horaires : à partir de 13h

Tarif : 5€

Conditions : auberge publique dont la qualité ne vaut pas les autres auberges du chemin portugais, mais le pèlerin n’est en général pas très regardant sur son confort, du moment qu’il peut dormir. Cuisine (mais il vous faut traverser tout le dortoir pour avoir accès à l’eau). Auberge exiguë.

P1070543 (FILEminimizer)

_____________________________

Caldas de Reis – O Faramello (Teo) : 29,56 km

Hébergement : Auberge privée La Calabaza del Peregrino

Nombre de places disponibles : 40

Horaires : 12h – 22h30

Tarif : 12€

Conditions : Auberge très mignonne située dans la campagne, dans un joli cadre naturel. Wifi. Attention, pas de cuisine car l’auberge propose des repas, boissons, mais tarifs assez prohibitifs. Réservation possible.

P1070584 (FILEminimizer)

_____________________________

Teo – Santiago de Compostela : 13,70 km

Quelle joie d’arriver à Saint Jacques de Compostelle après tant de kilomètres, de souffrance, de petites victoires, de rencontres mémorables ! La course au logement est lancée !

Hébergement : Auberge del Seminario Menor de la Asunción

Nombre de places disponibles : 175 en dortoirs ou chambres individuelles

Horaires : 13h30 – 23h

Tarif : de 12€ à 15€

Conditions : cuisine, machine à laver (6€), séchoir, consignes, wifi (payant), salons, salle à manger, supermarché dans le séminaire, jardin. Réservation possible. Très beau bâtiment légèrement excentré par rapport au centre, mais calme et très agréable avec une jolie ligne d’horizon le soir sur la ville de Santiago.

_____________________________

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter !!

 

[*] Les tarifs sont ceux pratiqués en août 2014, en période estivale donc.

Publicités

2 réflexions sur “L’hébergement sur le chemin portugais

  1. Bonjour
    Merci pour le détail de ces hébergements qui va me rendre service
    Je suis libre toute l’année…..D’après vous, quel est la meilleure période de l’année pour faire ce chemin (météo, affluence, prix etc…)
    Merci beaucoup
    Cordialement

    • Bonjour Gérard !

      J’ai effectué le trajet au début de l’été et je n’ai pas reçu une seule goutte de pluie avant Santiago. Le problème au Portugal, c’est la pluie ! Je dirais que le printemps est une bonne saison, mais un printemps tardif, proche de l’été… L’été c’est très bien également car les températures sont très agréables, pas de grosses chaleurs à prévoir, et il y a toujours un peu de vent pour rafraîchir. De toutes façons, pensez à vous équiper en conséquence et les gouttes n’auront aucun effet sur vous 😉
      En termes d’affluence, en été, nous étions plutôt tranquilles. Pas de problème pour trouver à se loger chez les pompiers. Après Porto il y a un peu plus de monde et surtout, vers Tui, là, ça devient le parcours du combattant parce qu’on est à 100km de Santiago et les cars déposent les pèlerins en herbe par centaines. Les prix ne varient pas en principe.
      J’espère vous avoir éclairé un peu ! N’hésitez pas à me donner vos impressions au retour ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s